Prunus

Bien évidemment il s’agit du cerisier, un arbre bien connu de chacun et pourtant combien de secrets cache-t-il. Appartenant à la famille des Amygladaceae et au genre Prunus les cerisiers sont des arbres indigènes.  Le genre Prunus est représenté par un grand nombre d’espèces, de variétés différentes. Il comporte non seulement les cerisiers mais aussi ses voisins proches les prunelliers comme par exemple : Le Prunus spinosa, arbre portant des fruits de taille intermédiaire entre les cerises et les prunes et dont le bois est recouvert d’épines dures caractéristiques.

Les prunelliers sont aussi bien représentés dans nos jardins.

Le cerisier indigène le plus connu est sans aucun doute le merisier.

C’est un arbre spontané, très répandu dans nos jardins, pouvant atteindre 30m de hauteur.  Son nom vernaculaire (merisier) nous renseigne déjà sur le caractère amer de son fruit, la merise (en latin amarus = amer, cerastus = cerise).  Son nom latin Prunus avium nous explique que son fruit est fort apprécié des oiseaux.

La merise était d’ailleurs jadis aussi consommée par l’homme préhistorique et a longuement été utilisée pour ses vertus somnifères. Elle est également un des éléments de base dans la fabrication de boissons alcoolisée tel que le Kirsch. Saviez-vous que son noyau peut par transformation produire de l’acide cyanhydrique qui est un poison extrêmement violent.

Le bois de merisier, presque aussi solide que celui du chêne, est fortement réputé pour la fabrication de beaux meubles aux couleurs proches de celles de l’acajou. Le merisier se couvre au printemps d’une multitude de petites fleurs blanches composées de 5 pétales non soudées les unes aux autres.

Le merisier est très souvent utilisé comme porte greffe pour les très nombreuses variétés ornementales de prunus car il a la particularité de bien résister aux maladies du sol et d’être souvent compatible avec les différents greffons possibles.  Un des exemples les plus connus des greffons est le Prunus serrulata, le fameux cerisier du Japon dont la réputation de la floraison n’est plus à faire.

Il en existe de nombreux cultivars dont le cultivar “Kanzan” ou “Kwanzan” qui est utilisé en grand nombre comme arbre d’avenue. A voir absolument par exemple à Watermael-Boitsfort.  Il est très facile pour chacun de distinguer le porte greffe du greffon sur ces cerisiers du Japon; le porte greffe est le tronc de ces arbres, le greffon est l’ensemble des branches qui toutes portent des fleurs roses.

Parfois certains de ces cerisiers du Japon (dans certains jardins privés) portent des branches à fleurs roses et des branches à fleurs blanches.  Regardez de plus près, ces branches à fleurs blanches sont inférieures, plus situées sur le tronc de l’arbre. Il s’agit de rejets du porte greffe (le prunus avium). Le cultivar Amanogawa (autre cultivar du Prunus serrulata) est lui aussi fort connu et forme une haute colonne très étroite.

Les autres cerisiers d’Europe les plus connus sont :
– le cerisier à grappe (Prunus padus);
– le griottier (Prunus cerasus); 
– le cerisier tardif (Prunus serotina).

Voici à titre indicatif une petite liste non exhaustive de quelques autres prunus :

Prunus ‘Okame’
Prunus ‘Pink Shell’
Prunus ‘Spire’
Prunus x amygdalo-persica (Weston) Rehder ‘Pollardii’
Prunus besseyi L.H.Bailey
Prunus x blireana André ‘Moseri’ Prunus brigantina Vill
Prunus canescens Bois
Prunus capolin Zucc
Prunus cerasifera Ehrh. ‘Atropurpurea’
Prunus cerasifera Ehrh.’Nigra’ 
Prunus cerasifera Ehrh.’Woodii’
Prunus cerasifera Ehrh. var. divaricata (Ledeb.)
Prunus dulcis
Prunus emarginata
Prunus incisa Thunb
Prunus japonica Thunb
Prunus laurocerasus L.
Prunus laurocerasus L. ‘Otto Luyken’
Prunus laurocerasus L. ‘Schipkaensis’
Prunus lusitanica L.
Prunus lusitanica L. ‘Variegata’
Prunus mahaleb L.
Prunus maximowiczii Rupr
Prunus nigra Aiton
Prunus padus L.
Prunus padus L. ‘Colorata’ 
Prunus pumila L.
Prunus pumila L. var. depressa 
Prunus salasi Standl
Prunus sargentii Rehder
Prunus serrula Franch.
Prunus serrulata Lindl. ‘Kanzan’ 
Prunus serrulata Lindl. ‘Kiku-shidare-zakura’
Prunus serrulata Lindl. ‘Shimidsu-zakura’
Prunus serrulata Lindl. ‘Ukon’
Prunus serrulata Lindl. var. spontanea (Maxim.) E.H.Wilson 
Prunus speciosa (Koidz.) Ingram
Prunus spinosa L.
Prunus spinosa L. ‘Purpurea’ 
Prunus stepposa Kotov
Prunus subhirtella Miq. ‘Autumnalis’
Prunus subhirtella Miq. ‘Autumnalis Rosea’
Prunus subhirtella Miq. ‘Pendula osea’
Prunus subhirtella Miq. f. ascendens (Makino) E.H.Wilson 
Prunus tenella Batsch
Prunus tomentosa Thunb. 
Prunus virginiana L. var. demissa (Torr. & A.Gray) Torr. 
Prunus virginiana L. var. melanocarpa (A.Nelson) Sarg.

Utilisation des cerisiers dans le monde du bonsaï.

Le prunus avium lui-même n’est que peu utilisé comme bonsaï, à tort, car il est possible d’obtenir de très très beaux résultats.  Son atout est sa superbe floraison de petites fleurs blanches, son problème est essentiellement ses feuilles de trop grande taille. Certains noteront que les fleurs sortent légèrement avant les feuilles ce qui permet d’avoir de très beaux bonsaïs lors de la floraison. 

Il existe des variétés de prunus dont la floraison apparaît totalement avant les feuilles, ce qui rend le spectacle encore plus beau. Les styles possibles pour les cerisiers sont nombreux, mais le literati (bunjin) donnera peut-être les résultats les plus spectaculaires. Je vous propose d’établir à titre d’exercice, une liste de noms d’espèces – de variétés de prunus utilisés dans le monde du bonsaï.

Taxus
Bonsaï d’intérieur