Publié le : 05 août 20202 mins de lecture
Novembre

Ce genévrier rigide a tout pour devenir un beau bonsaï, mais il a été fortement négligé dans son pays d’origine avant son importation. L’ancienne ligature doit être enlevé, ce qui n’est pas une sinécure: un rigide se défend bien avec ses aiguilles acérées! Les anciennes aiguilles doivent également être éclaircies pour permettre à la lumière de mieux pénétrer dans l’arbre. Il m’aura finalement fallu 3 jours pour arriver à la fin de cette opération.

Décembre

L’arbre est plus aéré après l’application d’une nouvelle ligature.

Juin 

De nouvelles pousses sont visibles, mais ce n’est pas suffisant pour commencer un nouveau styling. L’arbre a besoin de plus de temps pour se remettre de l’état sauvage dans lequel il se trouvait l’année passée.

Septembre 

C’est déjà mieux, mais pas encore suffisant. Un seul pinçage a été possible cette année.

Février 

Nouvelle ligature et éclaircissement de vielles aiguilles.Seul les fines branches ont nécessité une ligature; les branches de structure ont gardé leur position.

Novembre

L’arbre a complètement récupéré, comme en témoigne la végétation luxuriante de cette année. Il a fallu pincer tout au long de la saison et même ainsi, certaines parties de l’arbre deviennent trop denses. La photo montre l’arbre après enlèvement de la ligature. Le mois prochain, la silhouette de l’arbre sera rectifiée.

Janvier

Nouvelle ligature et… changement de face avant. L’ancienne face arrière a finalement plus de potentiel comme face avant, car les lignes de vie sont mieux visibles.