Publié le : 05 août 20202 mins de lecture

L’arbre, le jour de son acquisition comme bonsaï commercial: un beau tronc, mais aucune forme.

Les branches principales ont été haubannées car le fil s’incruste facilement chez cette espèce.

Après rempotage et enlèvement des haubans. La forme s’est améliorée, mais il reste un long chemin à parcourir. Le manque de grosses branches maîtresses demande un patient travail de restructuration.

Un triangle commence à se dessiner, mais les branches restent minces et la structure peu marquée.

Déjà mieux, mais l’arbre a difficile à produire de nouvelles pousses à l’intérieur de la couronne…

Profitant d’une nouvelle période de forte croissance, une taille sévère a été faite.

Une ligature a été mise en place, mais comme celle-ci devra probablement rester en place pendant plusieurs mois, les branches ont d’abord été protégées avec du raphia.

Février: L’arbre a été rempoté et se trouve maintenant dans sa position définitive dans son pot. Un mélange de 80% d’akadama et de 20% de gravier japonais a été utilisé.

Le feuillage s’est fortement développé et de nouvelles pousses apparaissent également sur l’ancien bois.

Septembre: La ligature a été enlevée en mai. Je n’ai pas touché aux nouvelles pousses pour permettre un grossissement maximal des branches maîtresses.

Dans quelques semaines, une taille sévère sera faite, ainsi qu’une légère ligature.

Août:Nouvelle ligature et taille de structure.

L’arbre a été placé à l’extérieur pour la première fois et les grandes feuilles terminales taillées pour encourager le bourgeonnement à l’intérieur de la couronne. Il ne manque plus qu’un bonne dose de soleil pour que ça marche mais là… ce n’est plus moi qui dirige les opérations!