Rempotage…

Cette série de photos illustre la méthode de base du rempotage.

Pour cette espèce d’arbre d’extérieur, le moment choisi est le début du printemps, juste avant que les bourgeons n’éclosent, afin de minimaliser le stress pour l’arbre.

Un mélange de base est utilisé pour cette espèce: il est composé de :

1 part d’akadama,
2 parts de terreau normal,
2 parts de sable grossier (1,5 – 2 mm),
1/2 part de tourbe

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est repot1.jpg.

Le trou de drainage est couvert avec un treillis en plastic pour éviter que le sol ne soit emporté lors des arrosages et du fil est passé par les trous pour permettre de bien fixer l’arbre dans le pot.

Du gravier (4 – 8 mm) est utilisé comme couche de drainage dans le fond. Assurez-vous que le fond en est entièrement couvert.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est repot2.jpg.

Ajoutez ensuite le mélange de base et remplissez environ 1/3 du pot.

Faites une butte de terre à l’endroit ou vous poserez le tronc de votre arbre. Ceci assurera un bon contact entre le terreau et les racines sous le pain des racines.

Enlevez délicatement l’arbre de son ancien pot et enlevez les mousses et le terreau meuble de la surface.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est repot4.jpg.

“Peignez” le pain de racines pour démêler les longues racines qui se sont développées dans le pot.

Eviter de trop blesser les petites radicelles : l’usage d’un crochet unique est préférable à un “rateau”, car il permet d’aérer et de “secouer” la motte de terre sans arracher les radicelles.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est repot5.jpg.

Coupez les longues racines mais assurez-vous qu’il reste suffisamment de radicelles : ce sont elles et non les grosses racines nues qui alimentent l’arbre.

Dans ce cas, j’ai dû enlever la grosse racine pivot pour pouvoir placer l’arbre dans un pot plus plat. Elle ne présentait que peu de fines racines et cela ne mettra pas la survie de l’arbre en danger.

Placez l’arbre dans le pot, en appuyant fermement mais délicatement le tronc sur la butte de terre que vous avez préparée en étalant au mieux les racines dans l’ensemble du pot.

Repliez les fils au-dessus des racines et fixez solidement l’arbre dans le pot, dans la position souhaitée.

Ceci évitera que les racines ne bougent dans la terre, si l’arbre est exposé au vent et permettra un meilleur développement de nouvelles radicelles. L’arbre se remettra plus vite de son rempotage.

Remplissez le pot avec votre mélange en prenant soin de bien faire pénétrer la terre entre les racines.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est repot8.jpg.

Les racines doivent rester humides pendant toute l’opération; au besoin, humectez-les avec de l’eau à l’aide d’un vaporisateur. 

Frappez sur le bord du pot avec le poing pour faire glisser le terreau entre les racines.

Vous pouvez éliminer les dernières poches d’air en vous servant de vos doigts ou d’un bâtonnet, mais faites attention de ne pas blesser les racines.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est repot9.jpg.

Si nécessaire, élaguez les branches superflues. C’est absolument nécessaire si vous avez réduit fortement le volume des racines : Il faut un équilibre entre la masse des racines et le feuillage pour permettre à l’arbre de survivre.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est repot11.jpg.

Dans le cas illustré, la cime de l’arbre était trop importante par rapport aux branches inférieures. C’est donc la partie supérieure qui a été éclaircie de façon significative, tandis que les branches inférieures sont restées intactes pour leur permettre de s’allonger et de grossir.

Nettoyez la surface du sol et arrosez copieusement. Si le sol se tasse un peu pendant l’arrosage, ajoutez un peu de terreau et assurez-vous que toutes les racines nécessaires sont couvertes.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est repot10.jpg.

L’arbre doit être placé dans un endroit frais, à l’abri du gel, à l’ombre et protégé des ventes violents pendant 2-3 semaines : un rempotage est une opération stressante pour un bonsaï et il aura vraiment besoin de cette “convalescence” pour reprendre sa vitalité.

Évitez la fumure pendant cette période.

Lorsque la nouvelle végétation apparaît, l’arbre pourra graduellement être remis à sa place habituelle.

Soignez vos Bonsaï
Jins, Shari ou Shari-miki